Le clergé des Chiens du Lac

Aller en bas

Le clergé des Chiens du Lac

Message  Xahel le Mar 14 Aoû - 23:20

« Monseigneur, conformément à votre requête, j’ai étudié avec attention les activités religieuses dans la province du Nordland. Je peux déjà vous affirmer que les habitants ne sont points des hérétiques même si certains peuvent passer pour des incroyants.
Comme vous le soupçonniez, les habitants de Nordland vénèrent leurs ancêtres, qu’ils nomment « Grand ancêtre » telle de grand croyants. Ils sont très respectueux de leurs ascendances et le font savoir par des prières aux noms de leurs grands ancêtres.
Leurs vénération du Très Haut se fait dans un système tout à fait fascinant. Pour ceux, chaque accomplissement est un moyen de louer le Haut Père. Chaque création, quelque soit son origine, est une supplique au très Haut. Quand un artisan fini une œuvre, il rend grâce au Haut Père en le remerciant de lui avoir permis de finir sa tache.
De plus, conformément au dogme actuel, ils ont un jour de la semaine saint. Le dimanche, c’est une journée de recueillement mais aussi de marcher. D’ailleurs, chaque dimanche est ponctué de concours et de compétition amical où qu’un expose l’œuvre qu’il a créé dans la semaine. C’est aussi une petite façon de fanfaronner, mais la piété de ses habitants contrebalance largement se petit écart de conduite.

Chaque année, lors du solstice d’Hiver, la communauté des croyants crée un énorme buché devant chaque lieux de culte. Ils fêtent le renouveau et le retour du Soleil. En contre parti, lors du Solstice d’été, les croyants s’habillent de noir et crée des marches silencieux, armée de torche, afin de faire fuir la nuit qui s’allonge petit à petit. Ces rituels sont très pieux et beaucoup d’habitants du Nordland y participent.

J’ai pu aussi observer leurs façons d’honorer leurs morts. Ils déposent chaque morts devant les commanderies de Traquemort, qui s’en occupe jusqu’au mercredi. La nuit du mercredi à jeudi, tous les morts sont présenter, nettoyer, embaumé et le chapelain local fait l’oraison funèbre. Chaque oraison est unique même si la base reste identique.
Le chapelain présente les morts à tous, demandant à la famille de reconnaitre le défunt. Lorsque les morts sont tous reconnus, le chapelain commence l’oraison par
« Ce soir, la mort embrasse la vie et ravie la flamme d’être aimé. Souvenez-vous d’eux comme des porteurs de flammes, des fils du Haut Père. Dans sa miséricorde, il va accueillir ses hommes au près de lui afin qu’ils deviennent a jamais les porteurs de la flamme de la vie. »
Après cette phrase rituelle, le Chapelain invite les proches des défunts à parler de l’œuvre de ceux qui repose dans la mort. Lorsque cela est fini, le Chapelain en appel au Haut Père afin de purifier les morts dans son feu sacré, puis il met le feu aux corps.
D’après ce que j’ai pu comprendre, cette méthode vient d’une très vieille superstition qui dit qu’enterrer les morts reviendrai à nourrir la nuit. Selon les dires des quelles personnes que j’ai pu interroger, le feu est la source Céleste qui permet de purifier.

Nous allons maintenant aborder les installations du clergé et leurs revenus.
Chaque lieux de culte est entouré d’une circonscription qui permet de faire venir les croyants leurs des marchés. Une circonscription peut aller d’une grande ville a la réunion de plusieurs villages. Il faut toutefois remarquer la présence d’une commanderie Traquemort dans chaque circonscription.
Le clercs ou prêtre en fonction du l’endroit, accueille les fidèles et les guides dans les pas du Très Haut.
Le clergé est composé de membre appartenant à la lignée des Chien du lacs et travaillent afin de subvenir à leurs besoins. Cela va du travail dans les champs durant les moissons, au travail de scribe chez les seigneurs locaux ou encore de Rhéteur afin d’éduquer l’ensemble de la jeunesse, essentiellement issues des Chiens du lac. Le clergé est donc travailleur et cella vient du fait que la dévotion vient dans le labeur, un précepte que l’on retrouve beaucoup dans les maximes des Chien du Lac.
J’espère que mon étude permettra à vous, seigneur, de mieux comprendre les croyances locales du Nordland.
Votre dévoué serviteur, Arnold de Haute-Tot. »

Extrait d'un rapport d'un prélat vers les hautes instances du clergé du Haut Père


Note de bas de page:
Le clergé est diviser en différents diocèses, chacun dirigé par un prêtre.
Les diocèses sont généralement de la taille d'un village. Le prêtre fait son office et veuille au bien être de la communauté. La plus grande parti de leurs travail est d'éduquer la jeunesse.
En effet, quand il ne travail pas la terre avec les fidèles, le clerc s'occupe de gérer les enfants de la communautés. Il leurs explique les biens fait du Haut Père et les actions des Grands Ancêtres. Il leur apprend aussi à lire et à écrire afin de les préparer au mieux à l'avenir.

Xahel
Admin

Messages : 78
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://forteressemonastere.forumgratuit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum