Le monde de Sombrelune

Aller en bas

Le monde de Sombrelune

Message  Raziel le Mer 18 Juil - 19:21


Au commencement :
Le monde fût créé il y a plus de 8000 ans par la volonté de l’ensemble des
entités cosmiques nécessaire à sa création. Les 12 entités devinrent des Dieux
lorsque les peuples décidèrent d’ouvrir les yeux face aux miracles de ces
derniers, et se mirent à les vénérer et à les prier.
Les hommes témoins de ses miracles devinrent les portes paroles des dieux sur
terre, ils firent bâtir des temples pour diffuser les croyances et vénérer ceux qui
leur avaient permis de vivre en harmonie avec le monde qui les entoure.
Maëlle, Hector, Prospero, Halsmar, Gaëlle, Morgane, Urvan, Meliendas,
Aquantis, Grommenar, Elek, voici les noms donnés par les hommes aux 12
dieux qui influencent le monde par leur volonté.
Vous ne voyez que 11 noms ? Vous avez bien compté, nous ne citerons pas le
dieu du mal absolu, source de souillure et de déchéance, jamais nous ne nous
permettrions d’écrire ni même de prononcer son nom !
Nous l’appellerons sobrement : le douzième.
Au commencement, les dieux n’étaient que 11, Urvan est le nom donné à un
guerrier qui a lutté durant toute son existence contre le douzième, il finit par le
vaincre, libérant des cités entières de son maléfice, il fût alors reconnu par les 10
autres comme un dieu parmi les hommes, et il prit place au onzième siège du
panthéon divin, à la place de celui qu’il a tué.
Le panthéon des dix :
Maëlle est la déesse de la guérison, son nom est chanté lorsque des personnes
guérissent de maladie, ou survivent à leurs nombreuses blessures…

Halsmar est le dieu de la guerre, loué par de nombreux guerriers, son nom est
synonyme de courage. Ce dieu est représenté par un colosse torse-nu brandissant
une hache.

Elek est un dieu prié essentiellement par les druides et les elfes, c’est une entité
liée à la nature et aux animaux terrestres.

Aquantis est le frère d’Elek, il règne en maître sur les mers et les océans,
beaucoup de pirates et de navigateurs le vénèrent afin d’arriver à bon port.

Gaëlle est la déesse de la vérité et de la justice, ces fidèles sont les plus
fanatiques de tout les croyants, leur ferveur et sans limite et leur combat contre
les souillures est permanent. Ces prêtres sont craints car considérés comme les
juges des hommes.

Meliendas est une entité qui est associée à la magie. Beaucoup pensent que les
pouvoirs arcaniques sont un don de Meliendas et qu’il est le gardien des arcanes.

Prospero est vénéré par de très nombreux marchands et filous, il représente la
chance et l’abondance, la bonne fortune est un luxe qu’il faut pouvoir cultiver.

Morgane est la déesse de la fertilité, un cierge est allumé à son attention
lorsqu’une femme désire avoir un enfant.

Hector est le dieu des moisons, les paysans se tournent vers lui pour obtenir des
récoltes prospère et éloigner les insectes.

Grommenar est un dieu colérique, c’est l’entité qui créa les montagnes, on le
dit également maître des éclairs et du déluge. Beaucoup de nain le vénèrent.

Le douzième est l’antithèse des 11 autres dieux, son nom est synonyme de
destructions et de maléfices. Ces fidèles sont chassés, il existe cependant
quelques sociétés secrètes qui continuent à vénérer son nom.

La chute du panthéon :
Les dieux ont créé le monde dans son ensemble, une fois leur tache accomplie,
ils se retirèrent, laissant les prêtres colporter leurs légendes. Les hommes
pensaient que les dieux étaient des entités capables de satisfaire tout leurs désirs.
Mais ils se trompèrent.
Lorsqu’un homme implorait Hector pour obtenir une bonne récolte, il l’obtenait,
mais était ce le fait d’Hector ?
Lorsqu’une femme priait Morgane pour avoir un garçon, elle avait un garçon.
Mais si elle avait eu une fille ?
Les hommes demandèrent beaucoup de choses aux différents dieux, mais
n’obtinrent pas toujours se qu’ils désiraient…
Alors les hommes se sont retournés contre les prêtres, les traitant de menteurs et
les accusant publiquement de tromperie. Durant plus de 25 ans, les prêtres furent
pourchassés et brûlés, leurs temples démolis, les reliques enterrées ou jetées à
l’océan, toutes traces des dieux étaient entrain de disparaitre.
L’avènement du douzième :
Après la disparition des prêtres et des lieux de culte, plus personne n’enseignait
la théologie, et après plusieurs générations, les dieux tombèrent dans l’oubli…
C’est alors que le douzième profita de ce phénomène pour imposer ces choix, sa
volonté sur terre.
Ce dieu, dont la simple évocation provoque la panique, se mit en quête d’une
source de pouvoir lui permettant de tenir sous son joug l’ensemble des royaumes
en développement.
Quelque part, dans l’étendue infinie des royaumes célestes, il découvrit l’arme
qu’il cherchait sous la forme d’un minuscule fragment de mal pur.

Le contact du fragment le rendit complètement fou et le corrompit à un point
qu’il en fut méconnaissable. Toutefois, il l’emporta dans les profondeurs des
royaumes souterrains et l’y sema.
Le mal prit racine telle une graine de corruption générant des mutations tel que
les drows, les orcs, relevant les morts, et se répandit a la surface du monde.
Il leva une grande armée, composée des morts d’anciennes batailles qu’il fit
revenir à la vie sous une forme bien plus résistante et redoutable qu’ils n’avaient
jamais été vivants. Ces mort-vivants sortirent de terre et se rassemblèrent,
marchant sur les différentes villes du royaume des hommes pour les anéantir.
Le douzième ne se complaisait que dans la destruction des créations des autres
dieux, il régna alors en maître sur la terre pendant plusieurs années.
Ces années sont appelées « la période morte ».
Le monde pendant la période morte :
Durant ces années de troubles, le peuple des nains quitta les cités des hommes
pour se réfugier à l’abri dans les montagnes ou ils bâtirent d’importantes
forteresses imprenables.
Les elfes fermèrent leurs frontières et partirent en exil, laissant les hommes
réduit à leur sort. Certains restèrent cependant se battre au coté des hommes,
pour une cause qui n’était pas la leur, car les mystérieux elfes font rarement
preuve de piété. Ils vénèrent le fluide arcanique et leurs croyances leur
enseignent que la magie est à l’origine du monde et qu’elle imprègne tous les
objets mais aussi la nature et les animaux.
Les autres peuples, trop peu nombreux et ne disposant pas de forteresse furent
anéantis…
Le retour des dieux :
Devant tant de désolation et de morts, des hommes se mobilisèrent, les sages des
plus grandes cités ont cherché dans les archives une arme ou autre chose capable
de vaincre cette armée de damnés.
Et ils retrouvèrent ainsi la trace des dieux oubliés. Les hommes se remirent alors
à prier, les dieux entendirent leur appel, et décidèrent d’aider leurs anciens
fidèles.
Ainsi le mal fut anéanti, la paix revint à nouveau, une nouvelle ère pouvait
commencer.

Les cités tombées aux mains du Douzième furent tour à tour libérées de
l’emprise maléfique. Mais une cité résista longtemps et fut la dernière à être
libérée : Sombrelune.
La cité de Sombrelune :
Cette cité fût la première à être tombée aux mains des forces de l’ombre au
début de la période morte. Le douzième la confia à un sorcier nommé Althéus.
Ce dernier réussi à occuper la cité pendant prêt de 200 ans, mais la bravoure et
la détermination des hommes furent plus fortes que sa magie des ténèbres.
Althéus l’avatar du douzième, lieutenant de l’armée des morts sur terre, mourut
dans une ultime tentative de récupérer la cité.
Sombrelune devint alors la dernière cité libérée du joug des forces de l’ombre.
L’héritier du Chancelier Von Tassel prit place et nomma ses conseillers.
L’arrivée de nombreux aventuriers sema la pagaille à Sombrelune, des combats
éclatèrent, l’accès a la vieille ville fut ré-ouvert et déversa son flot ininterrompu
de corruption sur la cité.
La couronne de chancelier changea de tête, et l’armée régulière des chevaliers
du griffon fut appelée pour mettre aux arrêts le nouveau chancelier, et prendre le
contrôle de la cité.
L’auberge du Rince Soif qui avait été le théâtre d’événements sordides fut
fermée, et une traque de la créature fut organisée dans le but de l’éliminer…
sans résultat.
La loi martiale est maintenant proclamée sur la cité, où le Capitaine des armées
du griffon dirige la ville d’une main de fer dans un gant de fer.


_________________
Haut-Père ! Donne moi la patience , si tu me donne la force ; je leur pète la gueule !

Raziel
Admin

Messages : 83
Date d'inscription : 18/07/2012
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum